Suivez-nous    

Dans la pouponnière des orignaux

Le samedi 16 juillet, nous avons fait une observation intéressante au cœur d'un petit territoire servant de pouponnière à plusieurs orignaux femelles. Nous savions que les biches fréquentant cet habitat estival gardaient un contact sonore et olfactif les unes avec les autres, en prenant soin de ne pas violer l'intimité d'une consœur suitée. Cette année, certaines mères enfreignent la règle et demeurent ensemble, se suivant de clairière en clairière pour manger et ruminer. Samedi, nous avons pu constater que les faons socialisent avec l'approbation tacite de leur mère respective. Après 35 ans, nous en apprenons encore sur les mœurs des orignaux à chaque sortie que nous faisons dans la nature!

La biche et son petit portaient attention au déplacement d'une autre bête derrière un mur d'épinettes.

 

Sachant de qui il s'agissait, la mère s'est vite désintéressée de cette présence. La fascination de sa petite demeurait cependant intacte. Même que son excitation augmentait au fur et à mesure que les bruits de pas indiquaient que l'autre orignal se rapprochait!

 

Une seconde femelle et un faon sont apparus entre les épinettes, au grand plaisir de la petite que nous observions depuis un moment.

 

N'en pouvant plus d'attendre, la petite a trotté à la rencontre de son compagnon de jeu. Leurs interactions se sont déroulées trop à couvert pour être photographiées, mais nous avons vu, entre les branches, la dominance de la petite audacieuse sur le faon mâle, passablement plus gros qu'elle!